Bientôt 30 ans...
L'atelier du poisson soluble, éditeur "jeunesse",
invité à L'Arbre vagabond du 24 mars au 1er août 2017

 

Une petite équipe bien sympathique

Fondée en 1989 par Olivier Belhomme et Stéphane Queyriaux, deux lycéens qui s’ennuyaient à leurs études, cette maison d’édition a su s’entourer au fil des ans de collaborateurs polyvalents au possible qui auront permis son développement, lentement, mais sûrement.

L’Auvergne, une terre de création

Né dans le Puy-de-Dôme, maintenant installé au Puy-en-Velay, L’atelier du poisson soluble vit et crée depuis bientôt 30 ans : un catalogue de plus de 100 titres, tous disponibles, diffusés et distribués en toute indépendance auprès d’un large réseau de libraires, dans toute la France.

Une liberté sans faille

L’atelier du poisson soluble s’obstine à publier ses coups de cœur, sans concession, mais non sans succès.

Un catalogue varié

Entre « vrais livres pour enfants », riches et inventifs, contes détournés et revisités pour le plaisir des petits et des grands, et « faux livres pour enfants », albums offrant plusieurs niveaux de lecture, L’atelier du poisson soluble n’hésite à aborder aucun sujet et recèle bien des surprises.

De vrais succès

38 000 exemplaires de Jours bêtes de Delphine Perret vendus depuis sa parution, 20 000 de Bou et les 3 zours d’Elsa Valentin et Ilya Green, 19 000 du Type de Philippe Barbeau et Fabienne Cinquin, 8 000 de Lire l’album de Sophie Van der Linden. Ces tirages sont loin d’être confidentiels.

En 2010, L’atelier du poisson soluble a reçu le trophée « Coup de cœur » décerné par la Chambre de commerce et d’industrie de Haute-Loire. Ses fondateurs ont été nommés « Auvergnats de l’année » par la jeune chambre économique d’Auvergne.

www.poissonsoluble.com

 

       
Les jours bêtes
    Le grand gentil loup
    Bou et les trois zours